Les Ours de Glandasse

Hiver 2017-2018 : les Ours n’hibernent pas

La neige est arrivée bien plus tôt et plus belle que ces dernières années, gros flocons tenaces qui s’agglomèrent et s’accrochent aux pentes, aux plateaux, aux roches, aux branches… Elle a ensuite dessiné avec l’aide du vent, du gel ou des redoux, des paysages féériques, des formes et des sculptures. Et surtout elle a tenu…

De longues traces rectilignes et doubles, celles de nos skis de randonnée nordique, ont alors pu marquer à de multiples reprises les vastes espaces blancs des plateaux vallonnés.

On a pu voir aussi quelques taches de couleur arpenter, raquettes aux pieds, des pentes variées et même parfois bien raides.

Le ciel était bleu ou gris, le vent chahutait les paysages ou non, le froid piquait ou même glaçait les visages, tandis que d’autres fois un franc soleil menaçait nos épidermes : régulièrement, chaque fois que dame Météo l’autorisait, et même lorsqu’elle se faisait hésitante, il se trouvait des Ours pour aller chercher sur les hauteurs la neige ! Pour croiser les traces d’un renard, de lièvres ou d’écureuils, d’ongulés et avoir aussi parfois la chance de croiser une harde de chamois à distance convenable.


Que la nature est belle ! Quelle chance que de pouvoir encore la partager ensemble, au prix d’un réveil certes matinal, pour aller aussi loin que possible, aussi haut que possible…

L’expérience, la connaissance du terrain, le bon sens, l’envie, l’entraînement, nous ont permis d’effectuer de très nombreuses sorties dans la neige. Parmi nous les photographes, même débutants, s’en sont donné à cœur joie.

 

Nous avons utilisé tous les moyens humains en notre possession pour nous réchauffer aussi agréablement que possible lorsque l’air était glacial. Parfois nous cherchions le ciel bleu et la neige, ou la neige à l’abri du vent, ou bien nous attendions que le brouillard se lève mais ce dernier au contraire s’alourdissait… nous avons connu bien des conditions de temps et de neige, il nous est même arrivé d’écourter notre périple ou de faire demi-tour. L’un d’entre nous s’est blessé, sans trop de gravité heureusement… La montagne se fait aimer tout en restant la montagne. La chance parfois n’est pas avec les Ours, malgré leur savoir-faire et leur prudence.

S’il reste encore bien de la neige là-haut, désormais la saison touche à sa fin. Aussi pouvons-nous dresser le bilan d’un hiver chargé en belle et abondante neige. Nous comptons :

  • 3 séjours de ski alpin et/ou autres sports de neige aux Vignaux puis à Val d’Isère, fin 2017 puis en janvier et mars 2018.
  • 9 sorties à la journée, équipés de raquettes à neige, plus une sortie pédestre sans les raquettes, mais dans la neige tout de même. Citons-en quelques unes : le But de Nève, la montagne de Beaupuy, Tussac et le gouffre de Nouvelet, le Jocou, le Rognon, le Puy de la Gagère, etc.
  • 16 sorties à la journée, en ski de randonnée nordique, une pendant le séjour aux Vignaux, à Puy-Saint-Vincent, toutes les autres dans la région proche, notamment du côté de Font d’Urle, Combeau, Pré Peyret, Grande Cabane, sur le plateau d’Ambel, vers le col de Vassieux, à la Croix du Lautaret, etc. De nombreuses balades ouvertes aux débutants leur ont permis de découvrir les joies de la glisse (au prix de quelques chutes).

Et nous voici fin mars…

Que conclure ? Place au printemps !

Nos photographes ont du talent, merci à eux ! ©OursdeGlandasse.fr