Les Ours de Glandasse

Faune en montagne

Nous aimons la montagne pour ses paysages, la variété des circuits parcourus, mais aussi pour ses habitants, ses vrais habitants, ceux qui ne font pas que passer, mais jour après jour et sur quatre saisons affrontent les nuits glaciales, les pluies, la neige, le vent, la canicule… et souvent la faim, les parasites, les maladies… De quel courage et de quelle intelligence font-ils preuve !

C’est pourquoi, après un petit aperçu sur nos fleurs, nous souhaitons rendre hommage à la faune que nous aimons tellement croiser lors de nos randonnées.

Il y a ceux que l’on rencontre souvent, à condition d’aller dans les bons endroits, au premier rang desquels se trouvent les bouquetins ; il y a ceux aussi qu’on n’aperçoit que furtivement, parce qu’ils nous fuient, se cachent ou ne sortent que la nuit : ceux-là sont nombreux. Il peut nous arriver d’apercevoir une hermine, un lièvre, un castor, un blaireau, mais ça tient presque du miracle alors de prendre un cliché…

Les photos présentées ici se ressentent, bien sûr, de ces difficultés. La menace de l’homme, son emprise, la diminution drastique du territoire de survie possible pour la faune font que beaucoup d’espèces se font rares. Le changement climatique en cours n’arrangera rien.
Mais la montagne que nous aimons est une montagne vivante.

Le bouquetin, artiste des parois rocheuses

Cerfs et chamois, une élégance farouche

Campagnol, écureuil, hérisson, lièvre, martre, renard, proches et furtifs

Chevreuil et sanglier, sous le couvert des arbres (ou pas)

L’hermine et la marmotte, la carnivore et l’herbivore

Le mouflon : il se fait rare…

Les photos présentées dans cette page ont été prises au cours de nos randonnées, le plus souvent dans le Diois (mais pas que…), et parfois aussi dans nos jardins ! Merci à André, Jacques, Jean-Pierre, Michel, Philippe et René…