Les Ours de Glandasse

Insectes et cie, un monde étrange

Pas si étrange que ça, c’est le nôtre ! Après les fleurs, la faune, les oiseaux, les amphibiens, nous nous intéressons à ces êtres minuscules que nous côtoyons partout, et d’abord en montagne ou dans nos jardins.
Aucune prétention scientifique, nous essayerons juste de ne pas raconter trop de bêtises, aidés en cela par quelques-uns des Ours qui s’y connaissent (merci à Michel, surtout) et par des sites très utiles comme celui-ci :
Les Carnets nature de Jessica ou cet autre : Le Monde des insectes.
Pas facile de se débrouiller entre ordres et sous-ordres, clades, taxons, familles ou sous-familles… d’autant que la classification retenue aujourd’hui a beaucoup varié, que des controverses demeurent, qu’il y a au moins 1,3 million d’espèces décrites dans le monde, et qu’on en découvre tous les jours ; enfin des noms usuels ont pris assez d’importance pour rallier sous leur étendard d’autres espèces pourtant bien distinctes. Exemple, la sauterelle.
Ouvrons à présent le bal à tous les insectes : dansez, volez, sautez, courez, rampez !

Les araignées

Les araignées ne sont pas des insectes. Dépourvues d’ailes ou d’antennes, elles disposent de quatre paires de pattes. Leur corps est cémenté en 2 parties. La plupart tissent des toiles.

Ordre des coléoptères (coccinelles, scarabées…)

Les élytres, ailes antérieures durcies et cornées, protègent leurs “vraies” ailes postérieures, à la manière d’un étui. Beaucoup sont des ravageurs de cultures, beaucoup aussi sont des prédateurs des ravageurs, donc plutôt très bien vus, comme les coccinelles et les carabes.

Ordre des hyménoptères (abeilles, guêpes…)

230 000 espèces décrites. On les apprécie surtout pour leur rôle de pollinisateurs et les abeilles en plus pour leur miel. Parmi eux beaucoup sont aussi des parasites d’autres insectes ou des consommateurs de bois et de végétaux.

Ordre des lépidoptères (papillons)

Insecte à métamorphoses successives (holométabole) dont la forme adulte (imago) est appelée papillon, la larve chenille et la nymphe chrysalide. S’il n’y avait parmi eux quelques brebis galeuses (chenille processionnaire du pin, pyrale du buis…) ils ne seraient qu’enchantement fragile et féérie des couleurs.

Ordre des mantoptères (mantes religieuses)

Célèbre pour l’amusante habitude qu’a la femelle de dévorer le mâle après l’accouplement (ou même avant), la mante religieuse n’est pourtant pas la seule à pratiquer ce genre d’agapes, mais elle symbolise cette pratique, c’est ainsi.

Ordre des orthoptères (sauterelles…)

Ailes droites, pattes postérieures adaptées au saut, stridulation. Sous-ordre des grillons et sauterelles, sous-ordre des criquets. Ces derniers se déplacent par milliers, ravageant les cultures.

Divers

L’ascalaphe souffré (ordre des neuroptères), la libellule (odonates), le bombyle (diptères), l’araignée d’eau (hémiptères)… la place nous manque pour trop d’ordres, sous-ordres, familles… aussi finirons-nous sur un dernier diaporama disparate improvisé parmi toutes nos photos.

Merci aux photographes : Christine, Damien, Jean-Pierre, Joël, Marie, Michel, Michèle, Monique, Philippe…