21 mars 2021 : montagne de Faraud (1202m)

Categories: Grandes Pattes.

Mar 23, 2021 // By:Monique // No Comment

L’hiver est derrière nous paraît-il, mais la température reste hivernale ; ça n’empêche pas 9 Ours-ses de répondre présent(es) pour affronter les éléments et gravir la montagne de Faraud depuis Saint-Benoît-en-Diois. Bien habillés, la première partie nous sert d’échauffement sur piste forêestière, par Mauvoisin, et nous rejoignons le col du Perrier sur un joli sentier. De là nous continuons dans une forêt de pins, de chênes avec des primevères comme arrangements floraux.
Arrivés au col de Faraud les choses se compliquent, enfin non, simplement il faut se dire que la montée en direct vers notre sommet est fort raide ; une fois la forêt de pins terminée, ce sont les buis qui prennent le relais et recouvrent la dernière pente, ils sont chahutés par cette forte bise ma foi bien fraîche et le sommet se dessine devant nous sans protection végétale pour s’abriter… il nous faut veiller à ne pas se faire soulever et emporter dans les airs par ce courant au plus fort de ses capacités, capable de décorner un troupeau de biquettes !

 

 

 

 

 

La vue panoramique est époustouflante. Nous en profitons au mieux mais vite, les Trois Becs, le Grand Delmas,
la Servelle et notre Glandasse adoré !
Nous ne tardons pas à redescendre pour pique-niquer sur une jolie prairie d’herbes sèches, adossés aux buis qui nous protègent plutôt bien de cette adorable bise… suit une sieste au soleil ; certains-nes se laissent aller à s’endormir et emmagasinent quelques bienfaisantes vitamines D du “dieu” Soleil.

 

 

 

 

 

Bon, il faut bien continuer, ce ne sera que de la descente, bienvenue après ce grand dénivelé positif, sentiers étroits dans les pins, les buis et tour à tour chênes et autres essences… les versants sud caillouteux et chauds nous conduisent jusqu’au hameau des Gleizolles. Retour avec notre voiture laissée ce matin ici-même pour éviter 5 km de route jusqu’à Saint-Benoît où, et ça tombe à pic, nous allons visiter l’église du village et son “charmant” cimetière, où, mais il ne faut pas le dire trop fort, nous nous désaltérons avec quelques bières emportées dans une glacière (pas très utile aujourd’hui), la faute aux bistrots fermés, même si il n’y en a pas à Saint-Benoit ! Belle randonnée pour tous, la tête et les oreilles encore bourdonnantes du bruit du vent dans les feuillages qui ne nous a pas quitté tout au long de cette belle journée ensoleillée !
Durée 5h30 + 1 200m  cumulés pour 14,5 km.

Jean-Paul

 

 

Merci aux photographes Jean-Pierre et Jean-Paul

About Monique

Browse Archived Articles by Monique

Related

Sorry. There are no related articles at this time.