Citation : Jennifer Ackerman

Categories: News // Tags: .

Déc 25, 2021 // By:Philippe // No Comment

Pour survivre aux hivers difficiles, un seul casse-noix collectera plus de 30 000 pignons de pin en un seul été, en portant jusqu’à 100 à la fois dans une grande poche sous la langue. Il les enterrera dans plusieurs milliers d’emplacements distincts – jusqu’à 5 000 –, dispersés sur un territoire de dizaines, voire de centaines de kilomètres carrés. Il retrouvera plus tard ses trésors éparpillés, se rappelant leur situation et s’y rendant directement sans dépenser d’énergie à les chercher de toute part. Les casse-noix comptent presque uniquement sur leurs souvenirs pour localiser leurs caches personnelles et peuvent conserver cette mémoire pendant neuf mois, malgré des changements radicaux dans l’apparence du paysage au fil des saisons, causés par la neige, les feuilles, ou le déplacement des roches et des sols.
(…) Un pignon de pin est une toute petite graine, comme les caches qui les abritent. Pour enfouir son trésor, l’oiseau creuse en effet avec une pelle minuscule, son bec en forme de dague. Retrouver l’emplacement exact d’un de ces grains exige une précision de l’ordre du millimètre.

[Jennifer Ackerman, Le génie des oiseaux, Marabout Sciences & Nature]

About Philippe

Browse Archived Articles by Philippe

Related

Sorry. There are no related articles at this time.