Séjour en Ubaye (2 au 8 juillet 2021) 2/2

Juil 22, 2021 // By:Philippe // No Comment

Randos en étoile autour de Maljasset

Nous logeons depuis la veille au soir au Gîte/Auberge de La Cure, très agréable aussi malgré le patron bougon !

Jour 4 : lacs du Marinet

Ce mardi matin le groupe de 16 Ours est au complet pour notre randonnée du jour dans le vallon de Mary avec l’objectif d’atteindre les lacs de Marinet.
La longue colonne ne tarde pas à s’étendre, il faut dire que le chemin est attractif entre la diversité des fleurs, la découverte de la Pierre André et de sa voisine l’Aiguille Large qui changent de perspective au fur et à mesure de notre avancée et bien sûr des sifflements des marmottes qui aiguisent notre regard afin de les admirer encore et encore.
Nous quittons le vallon de Mary pour entamer une belle montée qui nous dirige vers le premier lac de Marinet à 2533 m d’altitude, puis vers le deuxième à 2540 m.
Et c’est sur une de ses rives que nous décidons de déjeuner. A chacun-chacune de trouver son aise entre herbes et cailloux.

A y regarder de plus près, l’idée germe d’aller voir le bout du lac dans sa partie nord qui semble se déverser dans le béal de Marinet alors qu’une autre idée anime un groupe de 6 Ours pour aller visiter les deux lacs supérieurs de Marinet à 2862 m.$

Les efforts du deuxième groupe pour monter
300 m de plus compenseront l’évitement du premier groupe qui a découvert un raccourci menant directement dans le béal sans faire le grand détour.

Alors que quelques-uns décident de descendre assez vite, d’autres préfèrent une sieste dans l’herbe tendre. Une petite visite à la carrière de marbre désaffectée tente quelques curieux et finira la randonnée. Le groupe est arrivé en ordre dispersé, mais on s’est tous retrouvé à la terrasse du gîte pour boire un coup, quel esprit d’équipe !

Jour 5 : le Refuge de Chambeyron et son lac Premier

Chaussures aux pieds dès 7 h pour rejoindre le point de départ, quatorze Ours, dépités, se sont retrouvés à attendre la fin de l’averse bien drue.
Finalement, départ vers Fouillouse, compte tenu des variations météorologiques annoncées. Après avoir franchi le magnifique pont du Chatelet, il est 9h15 lorsque le groupe s’élance.

Un délicieux sentier surplombant, bordé de lys de Saint-Bruno, d’asters des Alpes, d’hélianthèmes, de quelques rhododendrons en fleurs et d’une lune montante, nous mène jusqu’à un endroit dit « civilisé » où tous les portables se mettent à biper… Deux jours sans réseau, c’est trop dur !
Dans un environnement météo en phase d’amélioration, nous rejoignons le refuge du Chambeyron au-dessus du petit lac où, malgré nos intentions, nous ne nous baignerons pas… dommage, mais la température n’y est pas !

Après un casse-croûte agrémenté d’omelettes et de tartes aux noix, nous voilà parés pour la descente.
Tout d’un coup un Ours nous annonce 13° 56′ 29” et ??? Sait-il encore parler en lieux atteints, ou seulement en latin géolocalisé ???

Après avoir longé un parterre d’edelweiss, nous descendons le vallon des Aoupets jusqu’au fort des Plates Lombardes. Quelques vestiges de blockhaus datant de 1935 font face à la frontière Italienne du col de Vallonet, et rappellent des temps moins pacifiques.
Passé Pralouyé, nous voici de retour aux voitures, juste avant l’averse annoncée…

Elisabeth, Christine et Damien

Merci aux photographes, Michèle, Monique, Philippe, René…

About Philippe

Browse Archived Articles by Philippe

Related

Sorry. There are no related articles at this time.